Raymond PELLETIER

1920-2012

Entrepreneur

Patron du magasin Cycles et Chasse de Villeneuve/Yonne

La boutique rouge au 18 RUE CARNOT 89500 VILLENEUVE-SUR-YONNE 1961-1986


1967 Raymond Pelletier a 46 ans, conseiller technique du club de Villeneuve/Yonne

1967

Avis d'obsèques

VILLENEUVE-SUR-YONNE

Christiane ROUGIER et Daniel DELAVEAU,

Brigitte et Clément PELLETIER,

ses enfants ;

Jérémy, Audrey, Gaëlle, Cédric,

Morgane et Bentahar,

ses petits-enfants ;

Tom et Gabrielle, ses arrière-petits-enfants ;

Danielle FOING et ses enfants ;

Marie ;

Ses voisins et ses nombreux amis

ont la tristesse de vous faire part du décès de

Monsieur Raymond PELLETIER

Ancien commerçant

de la petite boutique rouge Armes et Cycles

survenu à l'âge de 92 ans.

Les obsèques civiles auront lieu le lundi 16 juillet 2012, à 15 h 45, au cimetière Saint-Savinien de Villeneuve-sur-Yonne où l'on se réunira.

Condoléances sur registre.

Ni fleurs ni couronnes.

Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements.

PF Courtat.

Avis paru le 13 juillet 2012, Yonne (89)


Anecdote de Pierre Delépine le 25-03-2022:


j'ai couru à Sens de minimes à junior - quatre ans -

La tradition voulait que lorsque tu gagnais le dimanche, tu passais à Villeneuve sur Yonne le mercredi et M. Pelletier t'emmenait dans sa cave choisir un boyau neuf comme récompense pour ton résultat et cela même si tu n'étais pas licencié dans son club.

Anecdote d'Alain Pairon le 25-03-2022:

Natif de Villeneuve, j'ai couru 12 ans à USV Pelletier. J'ai pris ma première licence en 1965 en junior. Pour nous Raymond

était un personnage, toujours la bonne humeur, la rigolade et une histoire à nous raconter. L'hiver, il sortait son estafette

pour l'entrainement avec mon père à ses cotés. Au retour il nous offrait chez lui un bon chocolat chaud. Il nous aidait bien en

matériel, voire en vélo de service. J'en souri encore,en repensant, quand tu avais ton vélo à réparer, il fallait mieux le déposer,

que de venir en passant en s'entrainant, pas certain de rentrer avant la nuit. Ayant fini ma carrière professionnelle à Villeneuve,

je le rencontrai avec bonheur, et toujours des histoires, ses records de pots à confiture. Et son livre sur ses mémoires dont

je tairai certains passages.

Présent pour l'accompagner à sa dernière demeure, avec de nombreux souvenirs, il ne reste plus que sa petite boutique rue Carnot.


Anecdote de Gilbert Layer le 25-03-2022

J'ai acheté mon premier vélo de course de marque HYGINA, en 1966, chez Raymond. J'avais 14 ans et l'année suivante j'étais cadet1 chez les Boissec. Naturellement je venais chez lui faire l'entretien de la machine. Raymond maniait bien le marteau et le chalumeau. Les cadres étaient en acier à cette époque, pas en carbone comme en 2022. On changeait rarement les roulements, tout se démontait, et on graissait les roulements. Les boyaux qu'il vendait était bien secs, entreposés à l'étage. On roulait avec des boyaux, pas avec des pneus et chambre à air séparés.

A la fin de ma première saison de junior1, Raymond m'a conseillé de rouler sur pignon fixe les mois de janvier et février, et donné quelques conseils pour l'entrainement. J'étais un sprinter, pas un rouleur. J'avais également un contrat avec lui ou Hygina. A chaque victoire, je recevais une prime qui était basé sur le nombre de kilomères effectués pendant la course. Cela me permettait de payer les boyaux et divers frais.

Je me souviens bien également de sa mère qui l'assistait au magasin.